SAHARA OCCIDENTAL - ACTUALITES

SEMAINES 11 - 12 : 13.03. - 26.03. 2005

RASD

14-15.03.05, Séminaire
Les cadres du Front Polisario et de la RASD tiennent leur traditionnel séminaire «sur l'évaluation de l'étape cruciale que traverse la lutte du peuple sahraoui pour recouvrer ses droits à la liberté et à l'indépendance". Un message est envoyé au SG de l'ONU, Kofi Annan, sur le blocage du référendum des Nations Unies au Sahara Occidental et les violations des droits humains dans les territoires occupés. [SPS]

21.03.05, Namibie
Sur invitation du gouvernement de Namibie, une délégation de la RASD, conduite par Malainine Sadik, ministre conseiller à la Présidence, participe à Windhoek aux festivités marquant le XVème anniversaire de l'indépendance de la Namibie et à la cérémonie de passation de pouvoir entre le président-fondateur de la République de Namibie, Sam Nujoma, et le nouveau président, M. Hifikepunye Pohamba.

TERRITOIRES OCCUPES ET SUD MAROC

10.03.05, Représailles
C'est à 8 heures du matin que les autorités de la commune de Dcheira, encadrées par 12 agents des forces auxiliaires sous les ordres du pacha d'El Ayoune, s'attaquent au domicile d'un militant sahraoui des droits humains, Sidi Ahmed Eddia Moussa, représentant des ouvriers sahraouis de Phosboucraa. Ils détruisent le mur de clôture de sa ferme, des plantes, des arbres et malmènent des membres de la famille, qui cherchent à s'opposer aux destructions. Ils s'emparent de matériel d'exploitation et inspectent la maison de fond en comble.
[communiqué]

10.03.05, Manifestations, suites
Les étudiants sahraouis de l'Institut des technologies appliquées de Smara organisent un sit in dans l'enceinte de leur école en signe de solidarité avec les étudiants sahraouis malmenés par les forces marocaines à Rabat [
voir semaines 09-10/2005] http://www.arso.org/01-f05-0910.htm. Le «comité des victimes des événements de Smara» exprime sa solidarité avec les étudiants sahraouis de Rabat, tout comme les étudiants sahraouis en France. Mohamed Sidati, ministre délégué pour l'Europe, s'adresse le 15 mars à l'Union Européenne et au Conseil de l'Europe. [lettre]

Le Président de la République sahraouie lui-même demande le 24.03.05 au SG de l'ONU, Kofi Annan, de protéger les Sahraouis, car «plus de 23 personnes ont été blessées, la semaine dernière, lors de différentes manifestations» au Sahara Occidental et au Maroc. [SPS]

Finalement, le «Comité contre la torture de Dakhla» appelle la communauté internationale et le comité international contre la torture à intervenir pour protéger les citoyens sahraouis dans les zones occupées et pour exiger du Maroc le respect des droits humains. [SPS]

12.03.05, Témoignage
Melle Faddah Aghlamenhoum, membre du comité de soutien à la campagne internationale pour la protection des défenseurs des droits de l'homme au Sahara Occidental et ex-disparue sahraouie, témoigne à l'occasion des auditions publiques alternatives organisées par l'AMDH à Rabat. [
témoignage]

12.03.05 Voyage controversé
José Segura, délégué du gouvernement espagnol aux Iles Canaries, se rend au Sahara Occidental occupé à la tête d'une délégation de 60 personnes, principalement des acteurs économiques. C'est le premier haut fonctionnaire espagnol à se rendre au Sahara depuis 1976. La visite se déroule à l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle ligne aérienne hebdomadaire entre les Canaries et El Ayoune. Elle déclenche une crise politique en Espagne.
Le représentant du Front Polisario en Espagne proteste vivement contre ce geste qu'il qualifie d'«acte hostile» au peuple sahraoui. Le Front va demander des explications au gouvernement central. La Coordinadora Estatal de Amigos del Sáhara qualifie la présence du délégué gouvernemental de «provocation inacceptable». Elle estime "non satisfaisantes" les explications données aussi bien par José Segura, que par le Gouvernement central et rappelle que l'exploitation des ressources naturelles sahraouies "ne peut se faire sans le consentement du peuple sahraoui". Le Parti populaire (opposition) exige la démission de Segura. Le gouvernement considère qu'il ne s'agit que d'«un acte administratif sans portée politique».

REFERENDUM

11-12.03.05, IXème Conférence des Intergroupes parlementaires d'Espagne" Paix et liberté au Sahara", Palma de Majorque
Les intergroupes parlementaires espagnols "Paix et liberté au Sahara" signent un «Pacte pour la décolonisation du Sahara Occidental». Ce texte conclut à la persistance de la responsabilité historique de l'Espagne envers le Sahara et dénie toute valeur juridique aux accords de Madrid de 1975. Les députés demandent au gouvernement espagnol de poursuivre le processus de décolonisation interrompu en 1975 et de tout faire pour permettre la mise en oeuvre du référendum d'autodétermination, afin de parvenir à l'indépendance du peuple sahraoui.
Dans la résolution finale, les députés demandent en outre au gouvernement marocain d'ouvrir les territoires occupés aux journalistes, juristes et observateurs internationaux, et de faire cesser les atteintes aux droits humains. Ils lancent un appel à l'augmentation de l'aide humanitaire aux réfugiés sahraouis. Ils s'adressent aussi au gouvernement français afin qu'il s'abstienne d'intervenir dans le conflit, conformément à sa politique dans le conflit irakien. Ils condamnent finalement le mur de la honte marocain, qu'ils nomment mur de l'apartheid. [
Nota de prensa] [Resolución final] [Pacto inter parlamentario para la descolonización del Sahara Occidental ]

16.03.05, Déclaration
Prenant la parole au parlement, le secrétaire aux Affaires étrangères Bernardino León affirme que l'autodétermination constitue le principe de base pour une solution du conflit. Le plan Baker est un «élément essentiel pour parvenir à une solution du conflit», ajoutant face aux critiques que la politique du gouvernement est «active, impartiale, cohérente et solide».

15.03.05, Sondage
Selon un sondage réalisé par le Barómetro del Real Instituto Elcano (Madrid) portant sur 1'200 personnes, 60% s'expriment en faveur de l'indépendance du peuple sahraoui, 20% pour une autonomie sous souveraineté marocaine. [
sondeo]

ALGERIE

22-23.03.05 Ligue arabe - 17ème sommet ordinaire à Alger

21.03.05, Avant le sommet : message à Zapatero
La Coordinadora Estatal de Amigos del Sáhara (Espagne) exprime son inquiétude face aux tentatives de la France et de l'Espagne de «tenter de modifier le Plan Baker» et demande à Zapatero, qui assiste au sommet en tant qu'invité, de défendre «sans ambiguïtés» le plan Baker.

22-23.03.05
De nombreux chefs d'Etat arabes font le déplacement d'Alger, dont Mohamed VI. Parmi les invités: le président du gouvernement espagnol Rodriguez Zapatero, le haut représentant pour la politique extérieure et la sécurité commune de l'UE, Solana, le chef de la diplomatie française, Barnier, les ministres allemand, japonais et brésilien des Affaires étrangères, le vice-premier ministre italien, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, et le président exécutif de l'Union africaine, Alpha Omar Konaré.
Le chef du gouvernement espagnol Zapatero a été le seul à faire allusion au Sahara Occidental, conflit qui n'a jamais figuré à l'ordre du jour des Sommets arabes. «... Le conflit du Sahara occidental est un des principaux obstacles au processus d'intégration régionale du Maghreb et au plein développement de l'Union du Maghreb Arabe. Dès le début, mon gouvernement a souhaité aborder cette question avec le plus grand sens de la responsabilité politique, désirant contribuer activement à la recherche d'une solution juste et définitive à un problème qui dure depuis trente ans et qui est devenu l'obstacle principal à la pleine stabilité et au développement de la région. Le gouvernement espagnol entend apporter sa capacité de dialogue avec les parties, avec les Etats voisins et avec d'autres pays légitimement intéressés par une solution pacifique et consensuelle du conflit, afin de rapprocher les positions et de permettre d'atteindre l'accord tant espéré entre les parties, dans le respect de la légalité internationale et dans le cadre des Nations Unies.» [>>
site officiel du sommet]

22.03.05 Première rencontre entre le président algérien et le roi du Maroc.

A propos du Sahara Occidental, le ministre algérien des Affaires étrangères Belkhadem souligne devant la presse que cette question «suit son cours dans le cadre de la quatrième Commission de décolonisation des Nations unies et du plan de paix onusien» ... «Ce que conviendront les parties au conflit, le Maroc et le Front Polisario, aura l'appui et la bénédiction de l'Algérie».

22.03.05 Les ministres des Affaires étrangères des cinq pays membres de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) tiennent une réunion au cours de laquelle ils décident de la tenue d'un sommet de l'UMA à mi-juin 2005.

24.03.05 Entretien durant deux heures en tête-à-tête de Mohamed VI avec le président algérien Bouteflika.

MAROC

Mensonges, calomnies, diffamations. L'agence de presse officielle marocaine MAP se distingue.
17.03.05, MAP publie une dépêche selon laquelle la gendarmerie algérienne aurait démantelé récemment un réseau de trafic d'organes humains de patients en provenance des camps de Tindouf. Selon une soi-disant enquête sur place, quelque six-cents patients d'un hôpital de Tindouf, essentiellement des enfants et des femmes provenant des camps de réfugiés, y auraient subi des vols d'organes et auraient été déclarés morts par les autorités de cet établissement. Ces horreurs sont attribuées au Front Polisario et divers organes de la presse marocaine brodent encore sur le sujet.
La journaliste algérienne Karima Bennour enquête auprès de la gendarmerie algérienne, qui réfute ces allégations. [
La Nouvelle République, Alger, 18.03.05]
Mohamed Sidati, ministre sahraoui responsable pour l'Europe, demande à l'agence espagnole Europa Press, qui a repris la dépêche MAP sans aucune vérification, de publier immédiatement un rectificatif. [autres réactions voir Sahara-Info spécial en
français - en español ]

19.03.05, MAP relate la soi-disant «agression hystérique», dont aurait été victime une Suissesse d'origine marocaine lors de la conférence internationale sur le "mur de la honte" et les mines antipersonnel au Sahara Occidental qui a eu lieu à Genève (voir plus bas). MAP invente des blessures, l'intervention d'un médecin et l'interruption de la conférence par la police....

21.03.05, MAP rapporte les déclarations qu'un responsable du Haut Commissariat aux Réfugiés basé en Mauritanie aurait faites à l'agence: le Front Polisario troquerait les aides humanitaires qu'il reçoit de la part des organisations humanitaires internationales contre des stupéfiants, boissons alcoolisées et cigarettes de contrebande. La représentation du Front Polisario en Suisse s'adresse au HCR, qui publie un démenti formel et demande à MAP de le publier. [communiqué]

A noter que la MAP poursuit toujours sa campagne contre le journaliste Ali Lmrabet, avec pour but de l'empêcher de lancer ses nouveaux journaux au Maroc. Après l'avoir qualifié de "traître" après sa visite en Algérie et dans les campements sahraouis [voir semaine 05-06 2005], on cherche maintenant à disqualifier ses enquêtes sur les implications du Maroc dans les attentats terroristes en Espagne et ses propos sur le rôle trouble des correspondants de la MAP à l'étranger en falsifiant ses déclarations.

DROITS HUMAINS

61ème session de la Commission des droits de l'homme, Genève

18.03.05, Débat sur le droit des peuples à l'autodétermination
M. Idriss Jazairy (Algérie) a souligné que la situation du dernier territoire non autonome d'Afrique qu'est le Sahara Occidental restait encore pendante, malgré plus de 51 résolutions; malgré un plan des Nations Unies, dit plan Baker, 15 fois amendé; et malgré une cinquantaine de rapports produits par trois Secrétaires généraux successifs des Nations Unies... Il incombe à la Commission des droits de l'homme de reconnaître que le principe du droit à l'autodétermination proclamé par les Nations Unies dans leur résolution 1514 est indivisible ...
[press release]

24.03.05, Débat sur les violation des droits humains
Lors du débat sur les violations des droits humains, Oubbi Bouchraya, au nom de l'Union de la jeunesse socialiste, déclare que la communauté internationale devrait être attentive à la situation au Sahara Occidental occupé. Les Sahraouis se trouvent sous domination étrangère depuis 121 ans, dont 30 ans sous occupation marocaine. Le Maroc persiste à refuser aux Sahraouis leur droit à l'autodétermination.

18.03.05, Grève de la faim
Le détenu politique sahraoui Aâgdadi Ali entame, à la prison Boulmharz de Marrakech, une grève de la faim illimitée à partir du mardi 22 mars 2005, pour protester contre le traitement inhumain qu'il subit de la part de l'administration de la prison. Il revendique l'amélioration de ses conditions et demande à être déplacé vers une prison plus proche de sa famille. Aâgdadi a déjà observé vainement plusieurs grèves à titre préventif. Il est condamné de 5 années de prison ferme.

14.03.05, Appel
L'activiste sahraoui des droits humains, Sidi Mohamed Daddach, adresse un appel à toutes les organisations des droits de l'homme pour "la libération du prisonnier politique, Abdallah Lakhfaouni, qui poursuit une grève illimitée de la faim depuis le 2 mars, dans la prison centrale de Kenitra". [SPS]
Le comité pour la protection des détenus sahraouis de la "Prison noire" d'El Ayoune se solidarise avec Abdallah Lakhfawni et demande de faire pression sur l'Etat marocain et son ministère de la justice [25.03.05]

SOLIDARITE

8-10.03.05, Grand-Bretagne, Scarborough (Yorkshire)
Une délégation de l'Union des femmes sahraouies participe aux cérémonies de la Journée internationale de la Femme au Royaume-Uni, à l'invitation de Fire Brigades Union. La SG, Fatma Mehdi, a l'occasion de rencontrer des leaders syndicaux, entre autre Harriet Eisner et Nick Sigler responsables des relations internationales de AMICUS et UNISON.

18.03.05, Genève, Manifestation internationale pour l'autodétermination du peuple sahraoui et le respect des droits de l'homme au Sahara Occidental et Conférence sur le "Mur de la honte" et le problème des mines antipersonnel. >> compte-rendus, photos

18.03.05, Sur invitation de la Western Sahara Campaign de Grande-Bretagne et de l'Union des Etudiants de l'Ecole des Etudes Orientales et Africaines de Londres, M. Malainine Sadik, Ministre Conseiller à la Présidence de la RASD, a donné une conférence sur le thème: «Quel futur pour le Sahara Occidental ?»

18.03.05, Khalili Lecture theatre, London, «What does the future hold for Western Sahara?» special guest speaker: mr Malainine Sadik Bachir, the minister counsellor of the saharawi government, former ambassador to India, Algeria and South Africa.

19.03.05, La Plataforma por la Democracia y la Globalización Social de Balears, que aglutina algunos partidos políticos, asociaciones y sindicatos, ha organizado una concentración en la Plaza del Olivar de Palma para protestar contra las ocupaciones militares de Irak, Palestina y Sáhara.

24.03.05, Statement from the Swedish Western Sahara Committee, annual meeting 2005: Western Sahara treachery demonstrates the need of UN renewal
Since thirty years Morocco is allowed to occupy and oppress a big part of Western Sahara opposing international law. The territory is divided by a 1,800 km Morocco-mined wall. Fifteen years ago the UN negotiated a ceasefire and referendum agreement. The Security Counsel has afterwards repeatedly decided upon realization of peace plans including referendum. Morocco has delayed and refused. The UN is paralysed with US-interest of keeping in with the Moroccan dictatorship and the French regional interest. Morocco can calmly continue to oppress the Saharawis in the occupied area and to prevent the retreat from Algerian territory camps. We call for a renewed and reinforced UN. The Security Counsel must turn broader and more democratic. The General Assembly must be able to make superior decisions. The UN must be given the power to realize decisions by peaceful means.

INTERNET

OPINION

 

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

>> Revue de la presse internationale francophone http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/messages

English

English publications on Sahara Update mailinglist: http://groups.yahoo.com/group/Sahara-update/messages

Castellano

Revista de la prensa en español http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/messages

Deutsch

Italiano

Arabe


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]