ACTUALITES HEBDOMADAIRES


SEMAINE 03, 15-21.01.1996


16.01.96
Selon des sources diplomatiques citées par Le Monde, la visite officielle du souverain marocain en France aura "sans doute lieu au printemps", "à une date qui reste à préciser". Jacques Chirac avait annoncé, le 7.12.95, qu'elle aurait lieu "début 1996".

16.01.96
La France annule 1 milliard de francs de la dette marocaine (Le Monde)
Le Maroc bénéficie d'un traitement de faveur de la part de la France. Selon un haut fonctionnaire français, "aucun autre pays ne reçoit une aide financière aussi élevée". Plusieurs accords économiques ont été signés le 14.01.96 à Marrakech. La France, principal créancier du royaume, a décidé d'effacer 1 milliard de francs (français) de la dette marocaine, sur un total d'environ 25 milliards. En contrepartie les Marocains se sont engagés à développer les provinces du Nord et en particulier le Rif, une région qui ne vit que de la culture du cannabis, dont la majeure partie est consommée en France (voir 3.11.1995).

18.01.96
Le roi Hassan II a reçu le ministre tunisien chargé des affaires maghrébines et le secrétaire du comité populaire libyen. Ces deux ministres étaient porteurs de messages de leurs chefs d'état respectifs portant sur "les relations bilatérales, maghrébines, arabes et internationales". On se souvient que le Maroc avait demandé le gel de l'Union du Maghreb Arabe.

18.01.96
Interview du responsable de la Commission nationale d'identification sahraouie (Le Matin, Alger)
Question: Lors de la tournée de l'envoyé spécial de M. Boutros-Ghali dans la région, certains responsables qui l'accompagnaient ont fait part d'une solution intermédiaire, où les nouveaux requérants auront à fournir des preuves convaincantes. Partagez-vous cet avis ?
M'Hamed Khaddad: Quelle solution intermédiaire et avec qui ? Une négociation se fait au minimum à deux et le Maroc reste sourd aux appels du Polisario et de la Communauté internationale pour entamer un dialogue constructif, portant sur les problèmes qui entravent la tenue du référendum ou sur l'étape post-référendaire.
Deuxièmement, il est vrai que le mot-clé est la crédibilité. (...) Cette crédibilité ne peut être assumée en disant simplement aux Sahraouis: Fermez les yeux et attendez ce qui va sortir de la boîte de Pandore. (...) Les dites "preuves convaincantes" doivent être clairement établies, les membres de la commission d'identification doivent avoir des instrumenst de jugement précis, cartésiens. Dans ce contexte, quel crédit accorder au témoignage oral quand le cheikh présenté par le Maroc prétend connaître, parfois, plus de 100'000 personnes et ce n'est pas tout... Il jure aussi connaître le lieu de naissance des pères des intéressés, leurs lieux de résidence il y a une dizaine d'années... Et le comble, c'est que le dit notable peut être âgé d'à peine 18 ans !

19.01.96
Le Maroc va envoyer 1'200 hommes en Bosnie rejoindre les troupes de l'OTAN. Ces soldats ont été choisis parmi les troupes d'élite de l'armée marocaine basées au Sahara occidental. Les Marocains seront déployés dans la zone démilitarisée sud-est sous commandement français.

Nouvelles publications


Sommaire actualités hebdomadaires,
Western Sahara Homepage