14 novembre 1995: Communiqué du Ministère de l'Information de la République Arabe Sahraouie Démocratique

Visite du Président de la RASD aux Etats-Unis

Monsieur Mohamed Abdelaziz, Président de la République Arabe Sahraouie Démocratique, Secrétaire général du Front POLISARIO entame depuis hier, 13 novembre 1995, une visite aux Etats Unis d'Amérique.
La Président Mohamed Abdelaziz, qui était accompagné d'une importante délégation comprenant notamment des membres du Secrétariat National du Front POLISARIO et des membres du Gouvernement de la RASD ainsi que notre représentant à Washington a, au cours d'un déjeuner de travail offert en son honneur par un groupe de sénateurs au siège du Sénat, informé ses interlocuteurs de la situation qui prévaut dans la région à la lumière des derniers développements du processus de paix au Sahara occidental et les retards enregistrés dans son application, en raison de la politique du gouvernement marocain tendant à dénaturer celui-ci et à le dévoyer de son objectif.
Au cours de cette première journée, le Président Mohamed Abdelaziz s'entretiendra également avec des membres du Congrès ainsi que des personnalités appartenant aux divers milieux politiques, socio-économiques et des universitaires.
Rappelons également que le Président Abdelaziz a, au cours de son passage par Madrid, fait une déclaration à la presse dans laquelle il a indiqué que le Maroc utilise tous les moyens et ne ménage aucun effort pour forcer la main des Nations Unies en vue d'imposer ses 100'000 colons, ce qui constitue une transgression flagrante du Plan de paix.
Les attaques injustifiables, poursuit la déclaration, de la part du Maroc contre l'ONU pour l'amener à reconsidérer sa position sur l'exigence des documents espagnols, et qui constitue d'ailleurs l'unique issue à même de débloquer le problèmes d'identification, démontrent on ne peut plus clairement la volonté du gouvernement de Rabat d'introduire ses propres documents et est la preuve indéniable que ses 100'000 candidats ne réunissent nullement les conditions requises au vote.
Le Président de la RASD a exhorté, enfin, au cours de sa déclaration, les Nations Unies et le Conseil de sécurité pour qu'ils agissent promptement afin que le plan de paix puisse être appliqué à travers un Référendum garantissant au seul peuple sahraoui de choisir librement son destin.


Communiqués,
Western Sahara Homepage