SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 52

26.12.99. - 01.01.2000

16-19.12.99
Zimbabwé-RASD
M. Robert Mugabe a réitéré la position de son mouvement et de son pays en faveur de la cause du peuple sahraoui, à l'occasion du 3ème congrès de l'Union nationale africaine du Zimbabwé / Front patriotique (ZANU/FP) à Harare, auquel participait une délégation du Front Polisario (
SPS).

18.12.99
Arrestations
Les trois Sahraouis disparus depuis le 6 décembre auraient été arrêtés «selon les règles du droit en vigueur» et maintenus en garde à vue «pendant 48 heures», selon Le Journal, hebdomadaire marocain, invoquant des sources policières (d'après nos informations, les disparus n'ont toujours pas été présentés au juge et on ne connaît pas les faits qui leur sont reprochés).
Le Journal indique que la police rechercherait d'autres personnes, dont Mohamed Salem Mayara, ce qui expliquerait les barrages routiers établis durant la semaine écoulée «sur l'ensemble du territoire.» Mohamed Salem Mayara a échappé aux agents venus le cueillir à son domicile à El Ayoun le 6 décembre, selon SPS du 11.12.99.

29.12.99
Libre opinion
Martine de Froberville, auteure de «Sahara Occidental - la confiance perdue. L'impartialité de l'Onu à l'épreuve», s'exprime dans une libre opinion parue dans le quotidien français
La Croix. Elle se demande si la communauté internationale va résister "fermement à tout atermoiement" dans l'organisation de cette consultation. "Après la sanglante expérience du Timor oriental, les Nations unies n'ont pas le droit à l'erreur pour l'organisation du référendum d'autodétermination du peuple sahraoui", affirme-t-elle. M. de Froberville cite le prix Nobel de la paix timorais, José Ramos Horta, selon lequel le roi du Maroc "doit tirer les leçons du Timor". A ses yeux, une telle option est dans l'intérêt de Rabat. En attendant, elle estime que "rien n'a fondamentalement changé". Rien n'indique que la dernière manoeuvre dilatoire de Driss Basri pour retarder le référendum onusien - l'avalanche de recours - "va être écartée" (aps).

31.12.99
Droits humains
Quelque trois cent personnes ont réclamé l'instauration d'«un véritable Etat de droit» au Maroc. Organisé par le Forum Marocain pour la Vérité et la Justice, cette manifestation a rassemblé d'anciens détenus politiques et des militants d'organismes de défense des droits de l'Homme. Portant des bougies allumées en signe d'espoir, les manifestants ont souhaité que les "drames des années sombres marquées par les tortures, les emprisonnements arbitraires, les disparitions forcées et les procès iniques ne se reproduisent plus". Ils ont également appelé à la «fin de l'impunité». «Nous voulons connaître toute la vérité sur ces atrocités puis ensuite punir leurs auteurs, si on veut vraiment tourner définitivement la page des droits de l'Homme» au Maroc, ont scandé les manifestants (
afp).

01.01.00
Sahara Occidental occupé: nouveaux gouverneurs marocains
Le roi du Maroc a nommé Mohamed Machichi wali (super-gouverneur) de la région de Oued Eddahab-Lagouira (sud du Sahara Occidental occupé) et gouverneur de la province de Oued Eddahab. Né en 1948 à Ouarzazate, il était gouverneur de la province de Tiznit. Un autre fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, Noureddine Lahbil, né en 1951 à Oujda, devient gouverneur de la province de Boujdour (il remplace Fayçal Meziani, qui figure sur la «liste» des personnes empêchées de quitter le Maroc après le limogeage de Basri, voir
semaine 46/99). A noter que Omar Hadrami, transfuge sahraoui, a été remplacé comme gouverneur de la province d'El Kelaâ des Sraghna.

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires en français par e-mail :

Souscrivez à la liste Sahara Occidental

sahara-occidental archive

Hosted by eGroups.com

[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]