SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 50

12. - 18.12.1999

10.12.99
Italie
71 parlementaires représentants 6 partis de la Chambre des Députés et du Sénat ont adressé une lettre à Kofi Annan, à l'intention du Conseil de sécurité. Ils lui demandent de ne pas accepter un nouveau report du référendum en raison des nombreux recours.

11.12.99, Murcie: La plateforme de soutien au référendum a déjà recueilli l'adhésion d'une centaine de personnes en tant qu'observateurs du référendum au Sahara Occidental. La Plateforme s'est fixé comme but de recruter 200 observateurs.

11.12.99
Maros-disparitions
A Tan-Tan une marche de protestation et un sit-in devant le siège de l'administration provinciale, ont été organisés en signe de protestation contre les disparitions (voir
semaine 49) à Tan-Tan et El Ayoun (ministère sahraoui des territoires occupés). Aux dernières nouvelles on a signalé la présence de Cheikh Khaya, Brahim Najem Laghzal et Larbi Saïd, le 14.12.99, dans la prison d'Inezgane près d'Agadir.

12.12.99
Lesotho-RASD
Le ministre des Affaires étrangères du Lesotho, M. Mostohae Thomas Tabane, a été accueilli dans la wilaya de Smara par son homologue sahraoui, par le wali et d'autres notabilités sahraouies. Le ministre a réaffirmé le soutien du Lesotho à la cause du peuple sahraoui et à son droit à l'indépendance. Il a été reçu ensuite par le président sahraoui (
SPS).

14.12.99
France
L'AFASPA est intervenue auprès du premier ministre, du ministre des affaires étrangères et de l'ambassadeur du Maroc en France pour demander leur intervention en faveur de la libération immédiate des personnes arrêtées le 6 décembre à Tan-Tan, El Ayoun et Agadir. L'organisation de défense des droits humains Nizkor Espagne a lancé une action urgente sur les mêmes cas.

14.12.99
Panama
Participant aux festivités qui ont marqué le transfert du canal de Panama par les USA à la République panaméenne, l'ambassadeur de la RASD au Panama a transmis les félicitations du président de la RASD. La délégation sahraouie a multiplié les contacts avec les délégations gouvernementales présentes, en particulier celles du Mexique, de l'Espagne, du Guatemala, du Honduras, du Costa Rica, des Pays-Bas et de la République dominicaine.

15.12.99
Maroc-Disparitions
Les quotidiens marocains
Bayane al-Youm et Al-Ahdath al-Maghribia rapportent les «enlèvements» et disparitions de citoyens à El Ayoun et Tan-Tan et demandent des informations aux autorités.

14.12.99
Résolution du Conseil de sécurité
S/RES/1282 (1999)
Le Conseil de sécurité, suivant les recommandations du dernier rapport du secrétaire général, a décidé de prolonger le mandat de la MINURSO jusqu'au 29 février 2000. Il a exprimé son inquiétude quand au report probable du référendum (en 2002 voire au-delà) qu'il attribue aussi bien au grand nombre de recours qu'aux divergences de vues entres les deux parties quant à la procédure des recours; mais il s'est contenté de recommander à Kofi Annanl de poursuivre les négociations en vue d'obtenir un accord.
Des propositions de la Namibie n'ont été que partiellement retenues. Son représentant au Conseil de sécurité avait déposé deux amendements au projet de résolution, demandant que le Conseil exprime sa préoccupation face au risque de report du référendum jusqu'en 2002, en raison du nombre élevé de recours, et qu'il charge le secrétaire général de rechercher une solution en appliquant les protocoles sur les recours, pour permettre un référendum dans un délai raisonnable.
M. Martin Andjaba (Namibie), qui s'est abstenu au vote final, a regretté que le Conseil n'ait même pas rappelé sa recommandation antérieure (
S/RES/1263, paragr. 1), à savoir que l'opération de recours «ne devait pas se transformer en une seconde identification».

15.-16.12.99
Premieres réactions
Ahmed Boukhari, représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, dans une lettre adressée au Président du Conseil de sécurité, a souligné que cette résolution crée de sérieux problèmes, soulève l'inquiétude et ne reflète pas la situation actuelle du Plan de paix, car, a-t-il insisté, le problème crucial réside dans le nombre important des recours déposés par la partie marocaine. Il a relevé que cette résolution ne contribue nullement à renforcer la confiance de la population sahraouie en l'ONU chargée d'organiser un référendum libre juste et impartial.(
aps)

La Coordination européenne de soutien au peuple sahraoui, dans une lettre adressée au Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères belge, relève que l'argumentation de l'ONU s'aligne sur les exigences de la partie marocaine, se basant essentiellement sur les divergences entre les parties en conflit, oubliant les accords de Houston et les directives opérationnelles de la mise en oeuvre de la procédure d'appel, S/1999/483 Add.1, signées par les parties. Elle souhaite que la Belgique, qui a encouragé l'ONU dans sa mission au Sahara Occidental et dont un général commande actuellement les casques bleus de la MINURSO, agisse activement, en concertation avec l'Union européenne, afin qu'une solution juste et durable soit apportée au dernier cas de décolonisation du continent africain.

L'Intergroupe du parlement européen "Paix pour le peuple sahraoui", réuni à Strasbourg en présence de Mohamed Sidati, Ministre Conseiller à la Présidence de la RASD, a "déploré les manoeuvres marocaines visant à retarder, voire à empêcher la tenue" du référendum. Les participants ont estimé que "manifestement le Maroc cherche à faire faux bond à l'ONU, comme l'atteste le récent rapport du Secrétaire général de l'ONU". L'intergoupe a insisté "sur la nécessité pour l'ONU de faire preuve de fermeté et de résolution dans le traitement du dossier du Sahara Occidental".
La députée européenne Karin Scheele a relaté sa récente visite dans les campements de refugiés sahraouis et dans les zones libérées du Sahara Occidental. Elle a rencontré "un peuple attaché à ses droits à la liberté, dans l'attente anxieuse de s'exprimer sur son destin" et a vu "une société sahraouie ouverte et en pleine évolution, où la femme occupe une place importante, ce qui interpelle nos valeurs de solidarité et de liberté"; ajoutant que "si des changements ont lieu au Maroc, cela ne suffit pas, tant que le nouveau roi ne respecte pas le droit à l'autodétermination et les droits de l'homme au Sahara Occidental." (
communiqé de la représentation du Front Polisario pour le Bénélux et l'UE)

Au Maroc
''Le Maroc qui reste attaché au plan de règlement s'inquiète de tous les retards qu'a connus le processus référendaire et dont les responsables ont été clairement identifiés par les Nations unies'', a indiqué M. Mohamed Benaissa, ministre des affaires étrangères et de la coopération. Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une réunion à New York avec le secrétaire général des Nations unies, M. Kofi Annan, le chef de la diplomatie marocaine, qui était accompagné de MM. Ahmed Midaoui, ministre de l'intérieur, Ahmed Snoussi, représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies et Mohamed Loulichki, ambassadeur chargé de la coordination avec la MINURSO, a rappelé ''le droit inaliénable de tous les candidats d'origine sahraouie qui doivent absolument exercer leur droit à l'identification et éventuellement au recours comme le réaffirment les résolutions pertinentes du conseil de sécurité''. Le ministre a transmis au secrétaire général les salutations ainsi que les sentiments d'estime de SM le roi et l'a remercié, au nom du souverain, des efforts qu'il déploie pour mener à bien la mise en oeuvre du plan de règlement de la question du Sahara. (
MAP 16.12.99).
Al-Ittihad al-Ichtiraki (USFP) 15.12.99: Report du référendum au Sahara marocain: La bataille de l'information et de la diplomatie (Younes Mjahid) ... Une grande bataille attend le Maroc, d'autant que certaines parties hostiles tentent d'intervenir pour soutenir les séparatistes : ainsi, l'Espagne agit dans les coulisses du Conseil de Sécurité contre le bon droit du Maroc, en représailles contre le non renouvellement de l'accord de pêche... Le conflit au sujet de l'identification des votants est un conflit sur le fond de l'affaire... La publication des listes provisoires sera l'occasion d'une bataille meurtrière, à laquelle le Maroc doit se préparer.
Le Matin du Sahara, 16.12.99: Le Maroc s'inquiète des retards pris par le processus référendaire.
Al-Bayane (P.P.S) 16.12.99: Un trimestre de plus pour la LA MINURSO : Rabat tire la sonnette d'alarme. .. Il n'y a pas de quoi être pessimiste tant que l'ONU gère cette affaire conformément aux principes et critères retenus... (A. Bidaoui).
Al-Bayane (P.P.S) 16.12.99: Éditorial. Inquiétude légitime. L'évolution du dossier saharien s'apparente, désormais, à un véritable processus en butte à l'enlisement... En tout cas, quand bien même le processus s'enlise-t-il, bien installé dans son territoire, le Maroc vient de démontrer qu'il n'entendait nullement se laisser aller aux marchandages. Le développement des provinces récupérées ne fait que se renforcer, sur de nouvelles bases. Que la machine référendaire s'emballe ou pas, la position du Royaume reste et restera des plus confortables. (Allal El Maleh). (revue de presse de l'ambassade France au Maroc)

16.12.99
RASD - Timor Oriental
Mohamed Sidati s'est entretenu à Strasbourg avec Xanana Gusmao, président du Conseil national de la résistence timoraise qui recevait le "Prix Sakharov des droits de l'homme" du Parlement européen. Le leader timorais a exprimé sa totale solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour l'autodétermination et l'indépendance. Il a accepté une invitation à visiter la RASD. (
communiqé de la représentation du Front Polisario pour le Bénélux et l'UE)

SOLIDARITE

Espagne, campagne "Que el Sáhara no sea un nuevo Timor"
10.-12.12.99 Oviedo, Asturies: L'Association des Amis du Peuple Sahraoui d'Asturies ont organisé une retraite de trois jours, pour dénoncer la vague de répression au Sahara Occidental.

10.12.99 France, Limoges
Plus de 200 personnes ont assisté à une conférence-débat, organisée par le Comité limousin de solidarité avec le peuple sahraoui. Mohamed Sidati, ministre conseiller auprès de la Présidence de la RASD a exposé la situation actuelle, M. J.-M. Lavieille, spécialiste en droit international et Mme Liliane Dayot, auteure de "Maroc. Amnésie internationale" ont présenté un historique de la question du Sahara Occidental et une analyse de la nouvelle situation au Maroc.

NOUVELLES PUBLICATIONS

[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires en français par e-mail :

Souscrivez à la liste Sahara Occidental

sahara-occidental archive

Hosted by eGroups.com

[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]