SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 40

03. - 09.10.1999

 

Rectification
La résolution déposée le 16 septembre par 11 parlementaires italiens à la Commission des Affaires Etrangères du Parlement, a bien été présentée mais pas encore votée.

29.09.99
Australie

Le ministre des Affaires étrangères, en réponse à une question écrite du parlementaire Anthony Albanese, Labour Party, a déclaré que le gouvernement australien suit la situation des droits humains au Sahara Occidental et soutient pleinement les résolutions onusiennes en vue de l'organisation d'un référendum libre et honnête.

01.10.99
Action urgente d'amnesty international

A.I. recommande d'envoyer des messages pour s'inquiéter du sort des étudiants et des autres Sahraouis emprisonnés à El Ayoun, pour demander aux autorités marocaines une enquête sur les allégations de torture et de mauvais traitements perpétrés par les forces de sécurité et la libération immédiatement ceux qui seraient encore détenus. (contact:
sharriso@aiusa.org)

02.10.99
Une délégation de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du sénat français, conduite par son président Xavier de Villepin, a effectué une visite d'information à El Ayoun et au siège de la MINURSO.

02.10.99
Le Président M. Mohamed Abdelaziz a demandé au pape Jean-Paul II "une intervention urgente pour alléger les souffrances des innocents Sahraouis sans défense" qui ont été brutalisés sauvagement par les forces de sécurité marocaines" durant les dernières semaines du mois de septembre dans les territoires occupés du Sahara Occidental.

04.-05.10.99
ONU, 4ème Commission

Intervenant devant les travaux de la 4ème commission sur le point de l'ordre du jour intitulé «questions de décolonisation». M.Abdallah Baali, ambassadeur, représentant permanent de l'Algérie auprès de l'ONU, a réaffirmé, le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, et émis l'espoir de voir l'expérience du Timor Oriental "montrer la voie à suivre et les obstacle à éviter en vue d'une expression libre, souveraine et sans heurts du peuple sahraoui".,

Le représentant du Front POLISARIO auprès des Nations-Unies, Mohamed Boukhari, après avoir rappelé les différentes étappes du processus d'identification et les obstacles répétés mis en place par le Maroc, a exprimé le regret de voir le calendrier de mise en oeuvre de plan de paix retardé une fois de plus, en raison du nombre important de recours déposés par le Maroc. Il a relevé combien des garanties de sécurité et de liberté pour les votants sont essentielles en vue d'un vote libre, évoquant la récente vague de répression dans le territoire occupé. et a rappelé la necessite pour l'ONU de mettre en place des mécanismes assurant la protection des personnes avant et après la tenue d'un référendum d'autodétermination et garantissant le respect des résultats.

Sont également intervenus: M. Ramon Orfila y Pons, de la Federación Estatal de Instituciones Solidarias con el Pueblo Saharaui d'Espagne, Felipe Briones, de l'Association internationale des Juristes pour le Sahara Occidental et Jean-Paul Lecoq, maire de Gonfreville L'Orcher, France.

L'ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies-Ahmed Snoussi a déclaré quant à lui: "On a de plus en plus hélas la conviction qu'on s'oriente vers un référendum bizarre et en tout cas très peu démocratique et très peu équitable'' au Sahara.

05.10.99
Déclaration

Radio France International rapporte une déclaration du Président de la RASD Mohamed Abdelaziz concernant les récentes émeutes à El Ayoun. Il a déclaré que quand un pouvoir colonial occupe un pays, on ne peut pas dissocier des demandes sociales des politiques. Le peuple utilise tous les moyens à sa disposition pour se faire entendre. Les manifestants d'El Ayoun n'ont pas caché leur identité ou leurs différences. Ils ont proclamé clairement leur soutien à l'indépendance. Leur mouvement va continuer. Il espère que les nouvelles autorités marocaines l'ont compris.

05.10.99
Déminage

Une équipe américaine de spécialistes du déminage a travaillé pendant une semaine dans le nord de la Mauritanie, à la recherche de mines datants des débuts de la guerre avec la Front POLISARIO.

06.10.99
El Ayoun

Suite aux violents incidents des semaines passées, sur «haute instruction royale» une délégation ministérielle de six membres s'est rendue à El Ayoun. Composée de MM. Driss Basri, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, Mohamed Benaissa, ministre des Affaires étrangéres et de la Coopération, Khalid Alioua, ministre du Développement social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, porte-parole du gouvernement, Mustapha Mansouri, ministre du Transport et de la Marine marchande, Najib Zérouali, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique et Ahmed Lahlimi, ministre délégué auprés du Premier ministre chargé des Affaires générales du gouvernement. La délégation, installée dans les locaux de la municipalité, a reçu tour à tour les différentes catégories de la population qui ont exprimé leur mécontentement (étudiants, handicapés, diplômés-chômeurs, habitants des camps de l'Unité...). Des promesses ont été faites visant la construction de logements et d'autres facilités matérielles.

07.10.99
Solidarité

Des étudiants des villes marocaines de Marrakech et Casablanca ont organisé des marches de protestation et de solidarité avec les victimes des derniers évènements survenus dans les territoires occupés notamment à El Ayoun"

07.10.99
Représailles

Une centaine de jeunes Sahraouis d'El Ayoun (Sahara occupé), de Tan-Tan et Assa (sud du Maroc) ont été incorporés de force dans l'armée marocaine et le "Makhzen" et déplacés à Agadir. (SPS)

07.10.99
RASD

Le conseil des ministres invite le gouvernement marocain à lever les obstacles sur la voie du plan de paix. Il a lancé un "appel pressant" en direction de la communauté internationale et des forces de défense des droits de l'homme pour garantir la protection des populations civiles qui ne font "qu'exprimer pacifiquement" leurs revendications légitimes. (SPS)

07.10.99
Le président, M. Mohamed Abdelaziz, "se joint à ceux qui se réjouissent du retour de l'opposant marocain, M. Abraham Serfaty, dans son pays" et exprime au nom du peuple sahraoui l'expression de leur reconnaissance à un frère marocain qui a su "prendre tous les risques" à ses côtés. (SPS)

08.10.99
Solidarité

Le Conseil de la Jeunesse d'Espagne et l'Union sahraouie de la jeunesse UJSARIO organisent du 8 au 13 octobre une visite dans les campements de réfugiés. Le but de la visite à laquele participent 18personnes, membres de diverses organisations de jeunesse, est de préparer la mise sur pied d'un Corps international de jeunes observateurs pour le référendum

09.10.99
Solidarité

Après les émeutes des dernières semaines et la répression violente qui a suivi, les réactions internationales se sont amplifiées. Il ne nous est pas possible de les citer toutes.
En Espagne diverses manifestations ont eu lieu, dont celles de Barcelone le 07.10.99, le 09.10.99 en Cantabrique et à Madrid devant l'ambassade du Maroc. Mot d'ordre: La répression ça suffit, nous ne voulons pas d'un nouveau Timor. (SAHARA OCCIDENTAL: BASTA DE REPRESION, NO QUEREMOS QUE EL SAHARA SE CONVIERTA EN NUEVO TIMOR)
Des municipalités jumelées avec des villes du Sahara Occidental ont lancé des appels, des associations nationales et régionales de solidarité avec le peuple sahraoui, des partis politiques, etc, ont publié des communiqués et des appels, en Espagne, Allemagne, Japon, Australie, Hongrie, Portugal,... Nous avons aussi reçu confirmation de nombreuses lettres envoyées au SG Kofi Annan.

NOUVELLES PUBLICATIONS

[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires en français par e-mail :

Souscrivez à la liste Sahara Occidental

sahara-occidental archive

Hosted by eGroups.com

[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]