SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

 

SEMAINE 38

19. - 25.09.1999

 

 

16.09.99
Parlement italien

La Commission des affaires étrangères du Parlement italien a adopté une résolution dans laquelle elle demande au gouvernement d'apporter tout le soutien nécessaire pour mener à terme le référendum. Elle demande à l'ONU d'analyser ce qui s'est passé au Timor Oriental et à l'Union européenne d'intervenir pour:
a) exiger du Maroc qu'il lève tous les obstacles
b) se porter garante d'un dialogue maroco-sahraoui
c) annoncer immédiatement sa reconnaissance du nouveau gouvernement sahraoui
d) entrer en relation avec les représentations du POLISARIO en Europe
c) renégocier les accords de pêche sur les côtes atlantiques avec les futurs souverains. (ANSPS)

18.09.99
Nouveau gouvernement sahraoui

Le Président Abdelaziz a procédé à un remaniement ministériel. Le premier Ministre Bouchraya Beyoun reste à son poste. Il cumule le poste avec celui de Ministre de l'Intérieur. Six nouveaux ministres, dont une femme, entrent au gouvernement: Mme Mariem Salek H'Mada à la Culture et au Sport, Ayoub Lehbib, ancien commandant de la 3ème région militaire, devient Ministre des territoires occupés, Sid'Ahmed Batal, précédemment chargé de l'orientation politique, devient Ministre de l'Information, Mohamed ould Nafaa devient Ministre de la construction, Mohamed Lemine ould Dedi ministre des transports et Salek Baba Hacenna, ministre chargé de la coopération. Trois ministres changent de portefeuille: Mohamed Bouzeid passe de la culture à la justice, Larabass Joumani de l'équipement au développement économique et Abeida Cheikh, anciennement transport, est chargé du ministère de l'équipement.

Quatre ministres restent à leur place: le Ministre de la défense Mohamed Lemine Bouhali, le Ministre des affaires étrangères Mohamed Salem ould Salek, le Ministre de l'enseignement, Salek Bobih, le Ministre de la santé, Mansour Omar et le Ministre conseiller à la Présidence Mohamed Sidati.

Autres nominations: Daf Mohamed Fadel, ancien secrétaire général à la Présidence, reprend cette fonction.
Nouveau président du Croissant Rouge: Boulahi Siid, ancien Ministre du développement économique. Au niveau des wilayas (provinces): Bachir Mustafa Sayed est nommé wali d'Aouserd, Mahfoud Ali Beiba, wali de Dakhla, Abdelkader Taleb Omar, wali de Smara et El Khalil Sid M'Hamed, wali d'El Ayoun.
Malainine Sadig a été désigné ambassadeur à Alger, Fadel Ismail, ambassadeur pour l'OUA et l'Ethiopie, Alioun Kentawi, ambassadeur au Nigéria, Mme Senia Ahmed, représentante pour la Suisse et l'ONU à Genève et Wallad Moussa représentant à Bruxelles (SPS).

18.09.99
Préoccupation

Réuni pour sa première séance de la nouvelle législature le Secrétariat national du Front POLISARIO a exprimé sa «vive préoccupation devant les agissements du gouvernement marocain, qui a inondé la Commission d'identification de l'ONU par des dizaines de milliers d'appels de recours». Il a souligné dans son communiqué que Rabat «remet en cause» le travail laborieusement accompli par la Commission d'identification et «viole ainsi les dispositions du Plan de règlement onusien, les propositions du secrétaire général de l'ONU et bafoue les résolutions du Conseil de sécurité».
Le Secrétariat national avertit que «si une telle situation est tolérée», elle équivaudrait à un report sine die du référendum et «réduirait à néant tant d'efforts déployés par la communauté internationale en éloignant l'échéance d'une paix juste et définitive».Devant cette situation «injuste et intolérable», affirme le communiqué, le Secrétariat national lance «un appel pressant» à la communauté internationale et particulièrement au Conseil de sécurité et au secrétaire général de l'ONU pour «agir afin de prévenir ces dérapages», qu'il impute au Maroc. (SPS)

21.09.99
Maroc - ONU

Le Ministre de affaires étrangères marocain Mohamed Benaïssa, dans son allocution devant la 54ème Assemblée générale de l'ONU à New York, a prétendu que «des milliers de personnes originaires du Sahara qui répondent pourtant aux critères et aux conditions convenus ont été exclues des listes de votants au référendum du Sahara Occidental.»

22.- 23.09.99
Répression

La manifestation de protestation commencée le 10 septembre par des étudiants et diplômés-chômeurs à El Ayoun (voir semaines 36 et 37 ) s'est poursuivie et a reçu le soutien d'anciens ouvriers des mines de phosphate de Bou-Craa. Selon l'AFAPREDESA, dans la nuit du 21 au 22.09.99 l'intervention brutale des forces de police a fait un mort et une quarantaine de blessés. Certains se sont vu refuser des soins dans les hôpitaux, d'autres auraient été emmenés hors de la ville. Les manifestants se seraient retranchés près de l'ONEP, l'Office national de l'eau potable. Des dizaines de personnes ont été arrêtées et seraient détenues dans divers centres de la ville. Des témoins ont encore entendu des coups de feu à 4h 45 du matin le 22.09.99. Le couvre-feu aurait été décrété à El Ayoun. (AFAPREDESA action urgente)
Le journal marocain Al Mounaddama (cité dans la revue de presse quotidienne de l'Ambassade de France à Rabat) a relaté ainsi les évènements :«Mercredi dernier, vers deux heures et demi du matin, les forces de l'ordre sont intervenues violemment, utilisant manches à eau et matraques, pour disperser des manifestations à durée illimitée, organisées à Laâyoune, depuis le vendredi 10 septembre. Il faut préciser que celles-ci avaient commencé par un sit-in de protestation des étudiants de l'Université, mais que leur cercle s'est élargi pour englober des ouvriers et retraitésŠ des diplômés chômeursŠ les handicapés, outre d'autres milieux défavorisésŠ Il est particulièrement regrettable que les forces de la Sécurité aient poursuivi les personnes blessés dans l'hôpital Moulay Al-Mahdi, ce qui a empêché nombre d'entre elles de recevoir les soins nécessairesŠ Par ailleurs, la ville de Laâyoune a connu mercredi soir quelques légères tensions dans certains quartiers, mais les autorités ont traité l'incident avec une sorte de souplesse, prenant l'initiative de fermer les commerces, ce qui a tout de même suscité un mouvement de panique parmi les habitants, lequel a été suivi d'une série d'interventions à l'aveuglette de la part de la Sécurité, les citoyens recevant une pluie de coups sans en connaître la raisonŠ»
Selon El Mundo ces événements ont été confirmés par des témoins sur place. Les revendications des manifestants étaient d'ordre social. Une autre manifestation aurait été dispersée le 23.09.99.

24.09.99
Maroc

Le nouveau souverain du Maroc a annoncé la création d'une Commission royale de suivi des affaires sahariennes, qui comprendra des personalités civiles et militaires ainsi que des représentants de la région. Elle sera chargée de tout ce qui touche au Sahara Occidental. Le quotidien madrilène El Pais cite des sources proches du roi disant que "si jusqu'ici le conflit du Sahara Occidental a été mené avec une main de fer, dans le future il sera géré avec des gants de soie". La mise en place de cette commission équivaut à un élargissement des responsabilités, la gestion du conflit ayant été, durant les deux dernières décennies, le monopole exclusif du ministre de l'Intérieur Driss Basri et du roi.

PROCHAINEMENT

10 octobre 1999, Sesto Fiorentino - Florence: Convention 1999 de soutien au peuple sahraoui, organisée par l'Associazione di Solidarietà con il Popolo Saharawi "Ban Slout Larbi", à laquelle assistera le Président Mohamed Abdelaziz. Informations: tel. 0347 6317340 (Sandro Volpe), e-mail: casiele@tin.it

NOUVELLES PUBLICATIONS

[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires en français par e-mail :

Souscrivez à la liste Sahara Occidental

sahara-occidental archive

Hosted by eGroups.com

[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]