SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

 

SEMAINE 28

11. - 17.07.1999

 

 

09-10.07.99
35ème sommet de l'OUA - Conseil des Ministres
Dans son rapport le secrétaire général de l'OUA a déclaré espérer que le plan de réglement «se poursuivra avec sérieux pour éviter tout retour aux situations d'impasse».
Le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Salem Ould Salek, dans son intervention, a insisté sur la responsabilité de l'OUA, qui doit imposer le respect du calendrier onusien du référendum. (SPS )

M. Triki, secrétaire du Comité Populaire des Relations Extérieures de la Libye a affirmé que son pays a soutenu et continue de soutenir les Nations unies dans leurs efforts tendant à organiser un référendum juste et libre au Sahara Occidental.

Délégation sahraouie
La délégation sahraouie au sommet est dirigée par le président de la RASD, M. Mohamed Abdelaziz, accompagné du ministre des Affaires étrangères Mohamed Salem ould Salek, du ministre de l'Information Fadel Ismaïl, du ministre conseiller à la Présidence Mohamed Sidati, du chargé de liaison avec l'ONU M'hamed Khaddad, de l'ambassadeur à Alger Khalil Sid M'hamed, de l'ambassadeur auprès de l'OUA Alien Kentaoui et des représentants aux USA Mouloud Saïd et à Madagascar Boukhreis.

11.07.99
Algérie-Maroc

Le président algérien Bouteflika, dans un entretien au quotidien égyptien "Al-Ahram", a indiqué qu'il allait rencontrer prochainement le roi Hassan II, auquel il a demandé «de dissocier, au moins momentanément, les relations bilatérales et la question du Sahara». «Je pense que si les Marocains et les Sahraouis acceptent le plan de l'ONU et les bons offices de James Baker et du secrétaire général de l'ONU, il sera possible de parvenir à une solution à la question du Sahara. Il s'agit d'appliquer les décisions internationales et si le référendum a lieu, le problème sera réglé et tout rentrera dans l'ordre", a encore dit le président algérien (AFP, MAP).
Hassan II, en visite officielle en France, a confirmé qu'il rencontrerait «très bientôt» M. Bouteflika, et ajouté que la réouverture de la frontière entre les deux pays, fermée depuis 1994, pourrait se faire «avant même cette rencontre».

12.07.99
Dans une interview à El Watan le président sahraoui a déclaré que «le dernier mot ne reviendra pas au Front Polisario, ni au Maroc, ni même aux Nations unies, mais au peuple sahraoui, qui se prononcera souverainement sur son devenir». Interrogé s'il accepterait des négociations directes avec le Maroc, Mohamed Abdelaziz a indiqué qu'il répondrait favorablement, à condition que l'objectif soit une «contribution à l'application du plan et non une substitution à celui-ci.» (SPS )

12-14.07.99
35ème Sommet des chefs d'Etat et de gouvernements de l'OUA

Prenant la parole en plénière, le président sahraoui a renouvelé la disponibilité de son pays à coopérer avec l'ONU et l'OUA et exhorté cette dernière à poursuivre ses efforts pour l'application du calendrier, afin d'éviter un nouveau blocage.(SPS )

En marge du sommet le président Mohamed Abdelaziz s'est entretenu avec M. Kofi Annan, auquel il a demandé «plus de rigueur et de sérieux dans l'application du calendrier onusien», avec le dirigeant libyen Moamar Kaddafi, les présidents du Burkina Faso, du Bénin, du Swaziland, du Niger, des Comores, des Seychelles, du Mozambique, de Madagascar, du Zimbabwé, de Mauritanie, du Soudan, de Namibie, du Ghana, de Tanzanie et d'Afrique du Sud. Il a également rencontré les premiers ministres d'Ethiopie, de l'Ile Maurice et du Kenya. (SPS )

Dans ''la déclaration d'Alger'', adoptée à l'issue du sommet, les dirigeants africains réaffirment «la validité et la pérennité du principe de l'intangibilité des frontières héritées aux indépendances» et leur «appui à une rapide mise en Žuvre» du plan onusien de règlement de la question du Sahara.

Interrogé à l'issue des travaux du 35ème sommet de l'OUA sur la position de l'Algérie à l'égard de la question du Sahara Occidental, M. Bouteflika a indiqué que «l'Algérie demande une application prompte et aussi rapide que possible des résolutions des Nations unies et des accords de Houston». (SPS )

12.07.99
Contre l'oubli !
L'AFAPREDESA, dans un communiqué publié à l'occasion de la visite de Hassan II en France, rappelle que 526 civils sahraouis sont toujours portés disparus et qu'«une dizaine d'hommes regroupant des ex-disparus sahraouis (...) vivotent depuis près de neuf mois dans un mauvais hôtel de Rabat, refusant d'être rayés de la carte et s'acharnant à faire connaître et triompher la vérité sur la situation de l'ensemble des ex-disparus sahraouis.» Le Maroc donne ainsi la preuve, conclut le communiqué, que sa référence à la démocratie n'est qu'une façade.

15.07.99
Référendum - Publication des listes des votants et recours
Le service de presse de la MINURSO à El Ayoun informe que "le Représentant spécial du Secrétaire général a communiqué aux parties la première partie de la liste provisoire des personnes habilitées à participer au vote, et que les procédures de recours prendront effet à ce jour".
La liste comprend 84'251 personnes, identifiées entre le 28 août 1994 et le 3 septembre 1998. Les recours, qui peuvent être présentés par des requérants soit contre leur exclusion de la liste, soit contre l'inclusion d'autres personnes, doivent être déposés dans les 6 semaines dans 5 centres ouverts à El Ayoun, Goulimine, Tan-Tan, au camp de Smara et à Nouadhibou, ou envoyés à 3 boîtes postales: à El Ayoun, Tindouf et Nouadhibou.

Réactions
RASD: un pas important
L'agence de presse sahraouie indique que parmi les 84'251 personnes retenues 33'786 (40%) se trouvent dans les camps de réfugiés, 46'255 (55%) dans les territoires occupés et au Maroc et 4'210 (5%) en Mauritanie. Elle mentionne que la COSAR, la Commission sahraouie pour le référendum, a noté que la publication de la liste provisoire dans le temps imparti constitue un «pas important» et exprimé l'espoir que «les autres étapes seront scrupuleusmeent respectées».(SPS)

Maroc: succès et contestation
Dans un communiqué le Ministre de l'Intérieur Driss Basri déclare que «le Maroc vient de remporter un net succès», car la Commission d'identification a constaté que «la majorité des Sahraouis se trouve bel et bien au Maroc.» Les listes révisées ne correspondant pas aux chiffres communiqués antérieurement par la MINURSO aux parties, le gouvernement marocain accuse «certains» membres de la Commission d'identification de «complicité avérée» et reproche au président de cette commission, M. Robert Kinloch, d'avoir opéré des «amputations successives de manière systématique et délibérée». Le Maroc «condamne et dénonce énergiquement tout dévoiement du processus d'identification. Il uilisera toutes les voies légitimes et légales pour rétablir dans leurs droits les quelque 4'000 Sahraouis» exclus de la liste provisoire.
Répondant aux journalistes, lors d'une conférence de presse, Driss Basri a accusé certains membres de la commission d'identification de sympathie pour le Polisario. Selon lui M. Robert Kinloch «essaie d'appliquer un plan qui tend à réduire toujours davantage le nombre des postulants du côté marocain.» Basri a confirmé que la moitié des postulants du côté marocain ont été rejetés et vont faire appel (soit près de 50'000 personnes !).
Pour le ministre marocain, «les Sahraouis fidèles à leur patrie et à leur roi voteront massivement pour l'unité et l'intégrité territoriale du Royaume.» Khatri Adouh, représentant du Polisario auprès de l'Union européenne, a répliqué dans El Pais en soulignant que «le fait que la majorité des Sahraouis réside dans les territoires occupés ne signifie rien en ce qui concerne leur vote. Si Rabat était convaincu de sa victoire, il n'insisterait pas tant pour que l'ONU identifie 65'000 personnes supplémentaires, qui n'ont rien de sahraoui.»

EN BREF

PROCHAINEMENT

Cuba
La 6ème session de la commission conjointe pour la coopération scientifique, technique et économique entre Cuba et la République sahraouie aura lieu du 19 au 22 juillet à La Havanne. La réunion sera consacrée à la coopération dans les domaines de la santé et de l'éducation.

SOLIDARITE

11.07.99, Barcelone: la sixième caravane de solidarité catalane s'est mise en route vers les campements avec cinq camions, sept autobus et un camion de pompiers de 19 tonnes de matériel de première nécessité.

14-18.07.99, Viana do Castelo, Portugal: une délégation de l'Union de la Jeunesse sahraouie a participé à une rencontre antiraciste organisée par le collectif antiraciste portugais, avec la participation de délégués du Timor-Oriental, de Guinée-Bissau, d'Angola, du Cap-Vert, d'Allemagne, etc. Les délégués de l'UJSARIO ont animé la journée consacrée au Sahara Occidental et ont eu des discussions avec la délégation du Timor-Oriental, notamment sur la question de l'observation du référendum.

NOUVELLES PUBLICATIONS

[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires en français par e-mail :

Souscrivez à la liste Sahara Occidental

sahara-occidental archive

Hosted by eGroups.com

[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]