SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

 

SEMAINE 17

25.04. - 01.05.1999

 

 

27.04.99
Rapport du secrétaire général S/1999/483

A condition que les parties acceptent les protocoles sur l'identification et les recours ainsi que les directives opérationnelles, âprement négociés dans les dernières semaines, le secrétaire général estime que le processus référendaire peut aller de l'avant selon le calendrier suivant:
- identification du 1er juin 1999 à novembre 1999,
- recours du 1er juillet 1999 à février 2000,
- période de transition en février 2000,
- votation en juillet 2000.
Cependant Kofi Annan relève que la réussite du plan est liée à plusieurs "hypothèses cruciales", à savoir (paragraphe 25) que le programme d'identification "puisse être suivi rigoureusement sans que se reproduisent les retards et interruptions auxquels on a assisté dans le passé, que les procédures de recours ne soient pas transformées en une deuxième phase d'identification pour tous les requérants jugés non qualifiés pour voter", etc.
Misant sur des réponses positives des deux parties, le secrétaire général demande au Conseil de sécurité une prolongation de six mois du mandat de la MINURSO. La réponse définitive des parties devait parvenir au Conseil de sécurité avant le 30 avril, date d'expiration du mandat de la MINURSO.

30.04.99
Résolution du Conseil de sécurité S/1999/1235

En l'absence de réponse du Maroc le Conseil a adopté une résolution technique prolongeant le mandat de la MINURSO jusqu'au 14 mai 1999.
Le Front Polisario a tenu à préciser que son accord suppose que "les opérations de recours et d'identification se déroulent dans des conditions de rigueur, de transparence et d'équité exemplaires et que la commission d'identification continue à s'acquitter de sa mission en faisant preuve d'autorité, d'indépendance et d'impartialité comme par le passé".

28-29.04.99
Négociations hispano-marocaines

La 5ème réunion de la Haute Commission mixte hispano-marocaine s'est tenue à Madrid. Le premier ministre marocain et onze membres de son gouvernement y ont participé. Il s'agissait en fait de la première visite officielle du premier ministre marocain en Espagne. Le non-renouvellement par le Maroc de l'accord de pêche entre l'Union européenne et le Maroc, qui arrive à échéance le 30 novembre de cette année, était au centre des discussions entre les deux pays. Le Maroc propose à l'Espagne un accord d'association pour le développement du secteur de la pêche marocaine. D'autres importants sujets économiques et politiques étaient également à l'ordre du jour.

Dans une lettre ouverte au gouvernement espagnol les associations européennes de solidarité avec le peuple sahraoui ont dénoncé la complicité de l'Espagne avec le Maroc, qui ignore les dénonciations par l'ONU de l'attitude marocaine tendant à freiner le plan de paix. Les associations européennes de solidarité ont demandé au gouvernement espagnol
- de faire pression sur le Maroc pour qu'il applique le plan de paix de l'ONU,
- de suspendre tous les accords économiques avec le Maroc qui touchent le territoire du Sahara Occidental, tant que le processus de décolonisation n'est pas terminé,
- de geler l'aide économique au Maroc, tant que les violations systématiques des droits humains au Sahara Occidental se poursuivent,
- de participer activement aux travaux de la MINURSO.
Elles ont dénoncé finalement l'attitude du gouvernement espagnol, qui condamne le génocide dans les Balkans en même temps qu'il permet à Hassan II de s'attaquer au peuple sahraoui.

Le Front Polisario a accusé le gouvernement marocain de chercher à impliquer l'Espagne dans l'exploitation des ressources halieutiques du Sahara Occidental et a demandé au gouvernement espagnol de faire dépendre son aide au Maroc des progrès réalisés par ce pays dans l'application du plan de paix des Nations unies.

28.04.99
Découverte archéologique

Une équipe d'archéologues et d'anthropologues de l'université de Girone a découvert au Sahara Occidental (territoires libérés de la RASD), un des gisements d'art rupestre les plus importants au monde. Il s'agit d'une zone d'une largeur de 100 à 300 mètres et d'une étendue de plus de 30 km, dans laquelle se trouvent des pierres gravées il y a environ 10'000 ans. L'ancien oued dans lequel la découverte a été faite, Sluguilla Lawish, est situé à 120 km à l'ouest de Rabouni et 80 km à l'est de Bir Lehlou. Les gravures étudiées représentent des animaux, plus rarement des figures humaines. L'expédition a bénéficié de la collaboration du gouvernement et de l'armée sahraouis.

BREVES

28.04.99
Droits humains

Le premier congrès du mouvement arabe des droits de l'homme, organisé au Maroc, s'est terminé après trois jours de débat. La motion finale, de six pages, ne mentionne pas la situation des droits humains au Maroc et occulte complètement celle des Sahraouis.

Décès suspects
Un étudiant sahraoui, Mohamed Limam ould Sidi Mohamed a trouvé la mort en Russie, le 12 avril dernier, dans des circonstances non éclaircies. Ce jeune étudiant, marié à une Russe et père de deux enfants, préparait un doctorat sur l'énergie nucléaire. Il avait informé sa famille qu'il était menacé et que sa vie était en danger.
L'agence officielle marocaine MAP avait informé, le 26 mars, qu'un (autre ?) Sahraoui, Bichrine Dah, avait été retrouvé mort à son domicile, à Donesk, en Ukraine. Il était marié à une Ukrainienne.

Répression ordinaire
Un citoyen sahraoui, Malaïnine ould Bechir, a disparu de Tan-Tan (Sud Maroc) pour réapparaître quelques jours plus tard dans la prison d'Agadir. Les chefs d'accusation sont inconnus, mais ses parents ont déclaré qu'il était fiché par la DST, qu'il avait déjà été arrêté par le passé et qu'il était étroitement surveillé par la police.

Disparitions
Selon l'AFAPREDESA deux jeunes Sahraouis, Ouadoud Abdeslam ould Sidachmed et Lahbib ould Legue auraient été arrêtés le 9 avril à proximité de la frontière algéro-marocaine alors qu'ils tentaient de rejoindre les camps de réfugiés sahraouis. Leurs familles sont sans nouvelles.

Premier mai
Des membres du Comité de coordination des victimes de disparitions forcées dans les centres secrets de Galaat M'Gouna et d'El Ayoun ont participé aux manifestations du premier mai à Casablanca. Il s'agit en majorité d'ancien détenus qui ont passé plus de 16 années dans les bagnes secrets et qui depuis août 1998 revendiquent justice et réparation.

Exploitation illégale
Depuis trois ans le Maroc exploite systématiquement le sable des côtes du Sahara Occidental, acheminé par milliers de tonnes par voie maritime vers les centres touristiques du Maroc (SPS).

Formation
Des juristes de la fondation France-Liberté séjourneront dans les campements de réfugiés pour organiser des stages d'initiation au vote. Un groupe sera formé dans chaque wilaya, qui à son tour formera d'autres personnes (SPS).

Solidarité
La wilaya de Dakhla, située à plus de 150 km au sud de Rabouni, vient d'être équipée d'un relais TV. Début avril Naama Zeinedine, Arseli Etxeguren et Julian Ozaeta, membres des Radioafficionados basques, ont installé, avec l'aide des techniciens de la radio nationale saharouie, un émetteur de 25 W fonctionnant à l'énergie solaire ainsi qu'une antenne de 20 mètres permettant de couvrir un rayon de 10 kilomètres.

NOUVELLES PUBLICATIONS

[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]


Pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires en français par e-mail :

Souscrivez à la liste Sahara Occidental

sahara-occidental archive

Hosted by eGroups.com

[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]