ACTUALITES HEBDOMADAIRES

 

SEMAINE 12

15. - 21.03.1998

 

Manifestations de Lemseyed
Les informations fragmentaires parvenues successivement à l'ARSO permettent de préciser les événements:
les 24 et 25 février 1998 ont eu lieu des manifestations populaires dans l'oasis de Lemseyed, au sud de l'oued Draa, à une soixantaine de km au sud de Tan-Tan, Maroc. Les rassemblements auraient réunis plusieurs centaines de personnes, qui revendiquaient le droit à l'autodétermination et à l'indépendance nationale du peuple sahraoui, ainsi que la libération des prisonniers politiques sahraouis. Les manifestants, brandissant des drapeaux de la RASD, ont brûlé un drapeau marocain.
Suite à l'intervention brutale de la police une centaine de personnes ont été arrêtées. L'AFAPREDESA communiquait le 13 mars les noms (sous la forme traditionnelle sahraouie) de 22 personnes arrêtées, dont plusieurs faisant partie de mêmes familles.
Dès le 4 mars les familles des prisonniers ont manifesté devant la prison d'Inezgane près d'Agadir pour exiger la libération des leurs. Les gardiens de la prison ont tenté de disperser la foule. Finalement le directeur de la prison a accepté de discuter avec les familles, discussions qui ont abouti à la libération de 14 détenus. Ceux-ci ont révélé avoir été soumis à des tortures et à de mauvais traitements. 8 autres personnes seraient encore détenues dans des conditions d'hygiène et d'alimentation extrêmement pénibles. Les autorités marocaines recherchent toujours plus de 80 personnes accusées d'avoir participé aux manifestations de Lemseyed.
Le 17 mars 20 personnes sont présentés au procureur d'Agadir sous les chefs d'accusation suivants: incendie d'établissements publics, incendie du drapeau marocain, incendie et destruction de photos du roi du Maroc, appartenance à des organisations illégales. Le procès est prévu pour le 6 avril.
L'AFAPREDESA, l'OMCT et Serpaj Europa ont lancé des appels urgents demandant d'écrire aux autorités marocaines et aux ambassades marocaines dans chaque pays (informations: afapredesa@derechos,org,omct@iprolink.ch, nizkor@derechos.org).

14.03.98
Visite du président sahraoui en Catalogne, suite

La cité de Sabadell près de Barcelone, jumelée depuis 1989 avec une ville de le RASD a offert le 12.03.98 une réception en l'honneur du président Mohamed Abdelaziz.
Après avoir participé le 13 à une conférence des groupes interparlementaires "Paix et libertés au Sahara" à Barcelone, Mohamed Abdelaziz a été reçu officiellement le 14 mars à Girone, où il a visité l'université qui collabore à la mise en place du Musée national sahraoui.

14.03.98
Nouveau gouvernement marocain: l'alternance sans changements

Le nouveau premier ministre, Youssoufi, a déclaré que son cabinet se concentrera sur trois objectifs: le Sahara Occidental, l'emploi et les problèmes sociaux. Driss Basri demeure ministre de l'Intérieur chargé du dossier du Sahara Occidental et Filali ministre des Affaires étrangères. Mohamed Aujjar est le nouveau ministre chargé des droits humains.

16.03.98
Basri remet ça
Dans un entretien à l'hebdomadaire russe "Novei Vremya" Basri souligne à propos de la MINURSO, que le Maroc a de "sérieux soupçons" concernant certainsde ses membres qui "coopèrent" avec "le POLISARIO". Au cas où la MINURSO ne prend pas des mesures à l'encontre de ces derniers, "nous remettrons en question tout le travail de la mission" (MAP).

17.03.98
Comment fabriquer des électeurs sahraouis

Un document confidentiel marocain, signé par le ministre de l'Intérieur, informe "les Walis et Gouverneurs des Provinces du Royaume" que les résultats de l'identification des électeurs sont actuellement insuffisants pour l'emporter. Il les enjoint à veiller à la stricte application d'une série de dispositions qui comprennent la mise sur pied d'"Ateliers de formation des postulants à l'identfication" qui doivent permettre aux postulants de rendre crédible devant la commission d'identification leur conformité à l' un des cinq critères. (Texte complet )

16. - 17.03.98
Visite à Rabat de M. Martin Indyk

Secrétaire d'état adjoint américain pour le Proche Orient et l'Afrique du Nord, M. Indyk a eu des entretiens avec le roi Hassan II et des membres du gouvernement. Lors d'une conférence de presse, M. Indyk, répondant à une question relative au dossier du Sahara, s'est contenté de dire que cette question relève des compétences des Nations unies, que le processus d'identification va bon train selon les accords de Houston, ajoutant que l'idée même d'un référendum a été proposée à l'origine par le Maroc et que le Maroc est signataire des accords. La presse marocaine a vivement réagit à ces propos:
Al Mounaddama (OADP): «En affirmant que c'est le Maroc qui a proposé le référendum et qu'il lui faut respecter les accords de Houston, le responsable américain a froissé l'amour-propre du peuple marocain. M. Indyk ne s'est pas honoré; il a dépassé les bornes, il n'a pas respecté ses hôtes, il a délibérément fait du tort au peuple marocain chez lui...»
Libération (U.S.F.P.) «Du dossier du Sahara, il (M. Indyk) a rappelé que "le Maroc a proposé le référendum, il doit respecter les accords de Houston", sans faire mention de l'autre partie et de ses agissements peu en rapport avec un quelconque respect de ces mêmes accords.»

19.03.98
Commission des droits humains de l'ONU, 54ème session

Intervenant au point 7 (l'autodétermination) le représentant du Centre Europe-Tiers Monde a déclaré que le Maroc mène des campagnes d'intimidation contre les Sahraouis des territoires occupés. Il a dénoncé la campagne de dénigrement menée actuellement par le Maroc et la presse marocaine contre la MINURSO.
L'Association Internationale des Juristes Démocrates est également intervenue, demandant à ce que la communauté internationale joue un rôle actif pour que le peuple sahraoui puisse enfin exercer son droit à l'autodétermination et que le Maroc cesse ses tentatives de manipulation de l'électorat.
L'Algérie et Madagascar sont également intervenus en faveur du déroulement d'un référendum libre, régulier et impartial au Sahara Occidental.

20.03.98
L'ambassadeur du Maroc auprès des Nations unies à Genève, exerçant son droit de réponse, a qualifié les déclarations du représentant du CETIM de "mensongères, fallacieuses et infondées". La LIDLIP, Ligue Internationale pour les Droits et la Libération des Peuples, a répondu à l'ambassadeur marocain en citant la lettre de M. Kofi Annan au Conseil de sécurité du 19 février dernier.

REFERENDUM

MINURSO

Chiffres de l'identification au 19.03.98:

49'270 personnes convoquées.

36'978 personnes identifiées.

Total depuis août 1994 : 97'090 personnes identifiées.

A partir du 16 mars 7 centres sont opérationnels: El Ayoun 1 et 2, Tan-Tan 2, Goulimine, Campements de Smara et Dakhla, Zoueratt. Un autre centre sera ouvert prochainement à Nouadhibou.
M. Charles Dundar effectue depuis le 17 mars une tournée de consultations devant le mener à Genève (HCR), New York et Houston. A son retour des entretiens sont prévus avec les parties.

USA
A l'initiative des membres du Congrès américain Donald Payne, John Porter, Ed Royce, Chris Smith et Robert Menendez un intergroupe nommé "Congressional Caucus on the Western Sahara" a été fondé fin janvier. Ce groupe veut suivre de près et soutenir le processus référendaire au Sahara Occidental.

Dans une lettre cosignée par 40 sénateurs et membres du Congrès, le parlementaire Curt Weldon a demandé au Président Clinton de désigner un envoyé spécial des Etats-Unis pour le Sahara Occidental, comme l'avait été Edmund Muskie pour la Namibie ou Richard Holbrooke pour Chypre.

Autriche
Le Parlement a décidé à l'unanimité la participation à la MINURSO d'un contingent de 235 soldats, pour une durée de 8 mois au maximum. En outre 30 membres des troupes du génie aideront à la mise en place de cette troupe.

Solidarité

APCET III (06.03.98)
Les participants à la troisième Conférence Asie-Pacifique sur Timor Est et du Symposium International pour une solution pacifique de la question de Timor Est (PEACESET), réunis à Bangkok, se sont dits encouragés par l'évolution des initiatives des Nations unies en faveur de l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental lors du prochain référendum.

Andalousie
Le PSOE de la province de Grenade, Espagne, a adopté une motion de soutien à l'autodétermination du peuple sahraoui et au plan de paix. Il demande également que le gouvernement espagnol et la Junte andalouse adoptent une attitude plus active en faveur d'un référendum juste et régulier et apportent une aide matérielle à la population sahraouie.

Le Mans, France
Sous la présidence de M. Robert Jarry, maire du Mans, le Conseil Municipal de la ville du Mans a adopté, à l'unanimité, le 26 février 1998, le texte intégral de la "Charte de solidarité et de vigilance - Paix et souveraineté pour le peuple sahraoui".

Enfants réfugiés du Monde, France
Cette ONG va réaliser un programme d'animation scolaire et extrascolaire pour les réfugiés sahraouis pendant la période transitoire du référendum et lors de la réinstallation au Sahara Occidental.

NOUVELLES PUBLICATIONS

Prochainement

John R. Bolton will speak about "Resolving the Western Sahara Conflict", Defense Forum Foundation's Congressional Defense and Foreign Policy Forum, at noon on Friday, March 27, 1998, in Room- B339 (basement level) of the Rayburn House Office Building, Washington DC.


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]