ACTUALITES HEBDOMADAIRES

 

SEMAINE 09

24.02.-02.03.1997

 

 

24.02.97
Arrestation

L'AFAPREDESA communique que M. Manni Mohamed Chaoui, citoyen sahraoui âgé de 30 ans, a été arrêté à Smara le 8 février 1997. Cette personne avait déjà été arrêtée en août 1990 et incarcérée pendant 7 mois au centre de détention secret des CMI (Compagnies Mobiles d'Intervention) à El Ayoun (communiqué).

27.02.97
Marocanisation

Selon l'Office national d'électricité (ONE) les travaux pour le raccordement d'El Ayoun au réseau d'électricité marocain ont démarré dans le cadre d'un projet de 30 millions de dollars. Alimentée jusqu'ici par une petite centrale thermique, El Ayoun sera connectée à partir de juillet 1997 au réseau grâce à une ligne longue de 260 km reliant Tan-Tan à la capitale du Sahara Occidental. Cette extension vise à répondre aux besoins croissants de la ville où 6.500 foyers vont être raccordés à cette occasion (AFP).

27.02.97
Visite de Kofi Annan au Sahara Occidental

Le secrétaire général de l'ONU se rendra en mars en Angola et en Afrique du Sud. Dans le cadre de cette tournée une visite au Sahara Occidental est envisagée (AFP).

27.02.97
Fête nationale sahraouie

A l'occasion de la commémoration du 21ème; anniversaire de la République Sahraouie, proclamée le 27 février 1976, l'ambassadeur de la RASD en Algérie a déclaré que "la rencontre de Rabat doit être poursuivie par un dialogue visant l'application intégrale du plan de paix". Il a ajouté que la partie sahraouie refuse par principe le statu quo marocain et la pérennité du cessez-le-feu, mais la persistance des Marocains à bloquer le plan de paix pourrait engendrer un nouveau recours à l'action armée, solution extrême "qui n'est pas l'alternative souhaitée à l'impasse actuelle".

27.02.97
Rapport du Secrétaire général de l'ONU

Comme prévu M. Annan a soumis un rapport "intérimaire" au Conseil de sécurité. En ce qui concerne le dialogue entre les parties, il n'a rien de nouveau à signaler, le Maroc restant sur ses positions. La nouvelle liste des prisonniers politiques sahraouis au Maroc a été remise aux autorités marocaines. Le HCR prévoit de procéder à un préenregistrement des candidats au rapatriement et un bureau est opérationnel à Tindouf.
En conclusion, M. Annan constatant que "l'ONU ne peut pas contraindre les parties à honorer leurs engagements", estime qu'"il est essentiel de tout faire pour relancer le processus politique". Il se pose la question de savoir si le plan de règlement peut être mis en oeuvre sous sa forme actuelle, si des aménagements sont nécessaires, ou s'il existe d'autres moyens pour aider les parties à résoudre le conflit ? Le Secrétaire général répondra à ces questions avant le 31.5., date de l'expiration du mandat de la MINURSO. Dans l'intervalle les effectifs civils de la MINURSO seront encore réduits, afin de diminuer les frais, qu'"il sera de plus en plus difficile de justifier". (texte intégral)

28.02.97
Remaniement ministériel

M. Mohamed Abdelaziz, Président de la RASD, a procédé par ordonnance à un certain nombre de désignations:

Le dernier gouvernement sahraoui avait été formé le 6.9.1995 à l'issue du 9ème congrès du Front Polisario.

NOUVELLES PUBLICATIONS

[Sommaire actualités hebdomadaires][Western Sahara Homepage]