ACTUALITES HEBDOMADAIRES


SEMAINE 09, 26.02-03.03.1996


24-26.02.96
Troisième congrès des femmes sahraouies
Dans un Appel solennel le congrès a "dénoncé énergiquement" les "souffrances et les conditions inhumaines auxquelles sont soumis les citoyens sahraouis des territoires occupés" et plus particulièment les femmes. "La condamnation de la jeune Kaltoum Lounat, par un tribunal militaire, à vingt ans de prison ferme pour avoir participé à une manifestation pacifique, en est la preuve".

26.02.96
63ème réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OUA à Addis-Abeba
Dans son rapport le Secrétaire général a retracé le déroulement de l'intervention de l'OUA auprès du Conseil de sécurité en décembre dernier. Il se dit convaincu de la nécessité du dialogue entre les deux parties au conflit "pour parvenir à une plate-forme commune sur les questions litigieuses et sur toutes les autres questions".
Dans son intervention au cours du débat sur le rapport de M. Salim Ahmed Salim, M. Sadik, ministre des Affaires étrangères de la RASD, a déclaré au sujet des négociations entre le Maroc et le Front Polisario que "des efforts, bien qu'encore timides, sont en cours pour les engager". M. Sadik a été reçu par M. Meles Zenawi, premier ministre éthiopien et président en exercice de l'OUA.

26.2.96
Le général de brigade portugais Jose Garcia Leandro a été nommé commandant de la composante militaire de la MINURSO.

27.02.96
Le président sud-africain Nelson Mandela s'est entretenu par téléphone avec le colonel Kadhafi de la question du Sahara occidental. Selon Jana M. Mandela a souligné "la nécessité d'une coordination entre la Libye et l'Afrique du Sud pour trouver une solution au problème du Sahara dans le cadre de l'Union du Maghreb Arabe".
Selon Jeune Afrique M. Mandela aurait aussi écrit au président tunisien Ben Ali pour lui exprimer sa profonde préoccupation quant à la situation prévalant actuellement au Sahara occidental.

27.02.96
20ème anniversaire de la proclamation de la RASD
Dans son discours le président Abdelaziz a estimé que "le peuple sahraoui se trouve proche du couronnement de son combat et partant de la réalisation des objectifs sacrés de sa lutte". Il a dénoncé "une escalade militaire marocaine perceptible depuis des mois, avec l'acheminement dans le territoire de nouveaux engins blindés et autres armes sophistiquées, ainsi que des renforts en personnel, alors que le réarrangement des positions défensives le long du mur de défense n'a jamais cessé".
Le président sahraoui a souligné "que la communauté internationale ne comprend toujours pas la sourde oreille du Maroc devant les appels répétés pour la tenue de négociations politiques directes, sans conditions. (...) Nous appelons le gouvernement marocain à engager, dans les plus brefs délais, avec nous, des négociations directes". "Nous réaffirmons notre disponibilité à continuer notre coopération (avec la Commission d'identification) pour la solution des différents qui persistent encore. Nous pensons que le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU et la résolution 1042 du Conseil de sécurité ont offert une nouvelle opportunité pour franchir de nouveaux pas dans le sens d'une solution".
Le ministre algérien des Moudjahidine (anciens combattants), M. Said Abadou, qui assistait au traditionnel défilé militaire, a réaffirmé dans son allocution le soutien de l'Algérie au peuple sahraoui dans sa lutte pour l'autodétermination. Il a renouvelé l'appel de l'Algérie à l'ouverture d'un dialogue direct entre les deux parties.

27.02.96
Dans une déclaration à la presse le représentant à Bruxelles du Front Polisario a révélé que de fortes concentrations de troupes marocaines ont été constatées le long de la frontière avec l'Algérie. "Des mouvements de troupes sont signalées depuis près d'un mois et demi. Les renforts se poursuivent alors que l'on signale la construction d'un aéroport militaire dans la bourgade de Zak, à quelques 80 km de Tindouf". Selon Bachir Sayed, coordinateur sahraoui auprès de la MINURSO, interrogé en marge des festivités du 20ème anniversaire de la RASD, "le danger de retour à la guerre existe. Le renforcement du dispositif militaire marocain est important, en particulier le long de la frontière algérienne de Tindouf à Béchar. Les Marocains y auraient transférés notamment leurs troisième et sixième division".
Au sujet des négociations directes Bachir Sayed déclare que "un membre influent du Conseil de sécurité s'est engagé à faire des efforts pour que débute un véritable dialogue entre les deux parties, à condition qu'aucune publicité n'accompagne ce processus". Mais, a-t-il précisé, "le dialogue n'est pas une alternative au plan de paix de l'ONU". Il faut dialoguer pour en accélérer l'application.

27.02.96
Le président sahraoui a annoncé la création d'une monnaie sahraouie. La peseta sahraouie est née "pour compléter les attributs de l'Etat sahraoui", a commenté le responsable du Trésor.

Nouvelles publications


Sommaire actualités hebdomadaires,
Western Sahara Homepage