ACTUALITES HEBDOMADAIRES


SEMAINE 07, 12-18.02.1996


12.02.96
Un touriste français a été tué et un autre blessé le 10.02. en Mauritanie par une mine qui a explosé sous leur véhicule. L'explosion a eu lieu près de la frontière entre le Sahara occidental et la Mauritanie, non loin de Nouadhibou. La victime faisait partie d'un convoi de véhicules tout-terrain qui se rendait de Dakhla (Sahara occidental occupé) à Nouadhibou. Cet accident montre encore une fois combien la région est dangereuse, à cause des très nombreuses mines déposées par les militaires marocains et sahraouis. Le nombre de celles-ci est estimé à plus de 10'000 ("Hidden Killers", United States Departement of State, 1993, qui mentionne parmi les types de mines: mines AP = anti-personnel, mines AT = anti-chars, mines à fragmentation espagnoles (SB-33 AP, SB-81 AT), italiennes (SB-MV AT), ainsi que des mines d'origine russe, française et américaine).
Une autre source, le quotidien allemand Frankfurter Rundschau du 23.01.95, parle de 1 à 2 millions de mines enterrées au Sahara occidental.

12.02.296
Le ministre sahraoui des affaires étrangères et de la coopération, M. Malainine Saddik, a réitéré l'entière disposition du Front Polisario à coopérer avec l'ONU et l'Union européenne dans l'application du plan de paix sur la base d'un dialogue direct entre le Maroc et le Front Polisario. M. Saddik se trouve en Italie où il a rencontré le ministre des affaires étrangères et des responsables politiques. Il a insisté auprès de l'Italie, qui préside actuellement l'UE, afin qu'elle favorise l'ouverture du dialogue entre Marocains et Sahraouis.

14.02.96
Afrique du Sud: Alfred Nzo à Tunis
Sous ce titre l'hebdomadaire Jeune Afrique dévoile la visite secrète qu'aurait effectué le 6 février à Tunis le ministre des affaires étrangères d'Afrique du Sud. Il se serait entretenu avec son homologue tunisien de questions bilatérales mais aussi, et surtout, maghrébines.
Selon l'hebdomadaire parisien M. Nzo serait arrivé à Tunis le 6 février en fin d'après-midi et reparti le lendemain matin. Le journaliste ne précise pas que le voyage à Tunis de M. Nzo s'intercalait entre sa visite en Algérie et celle effectuée du 5 au 6 février dans les camps de réfugiés sahraouis, où il avait rencontré le président de la RASD.
Selon les mêmes sources l'Afrique du Sud aurait participé à une réunion secrète l'été dernier à Lisbonne entre représentants du Maroc et de la RASD.

Nouvelles publications


Sommaire actualités hebdomadaires,
Western Sahara Homepage