SAHARA OCCIDENTAL

ACTUALITES HEBDOMADAIRES

SEMAINE 42

13.-19.10.2002

RASD

12-15.10.02
Le 11ème Festival de la culture et des arts populaires a lieu à la wilaya de Dakhla en présence de plusieurs membres du Secrétariat National, du gouvernement, du Conseil National (parlement) et du Conseil Consultatif. Le Festival, qui coïncide avec le 27ème anniversaire de l'Unité nationale, proclamée le 12 octobre 1975 à Ain Ben Tili, se déroule sur quatre jours, au cours desquels différentes troupes artistiques et folkloriques se produisent. Ce Festival a rendu hommage à Mohamed-Fadel Ismail, intellectuel et diplomate sahraoui décédé début mai à Londres. Le président de la République, Mohamed Abdelaziz, accompagné de membres de la direction politique, a inauguré un jardin de légumes de 12 hectares, financé par la province d'Extramadure (Espagne), qui utilise une irrigation par goutte à goutte. Le chef de l'Etat a aussi inauguré un système d'adduction d'eau potable pour deux dairas de la wilaya, réalisé par le génie civil sahraoui. Des expositions d'artisanat ont également été organisées. (SPS)

13.10.02
Cinq athlètes sahraouis ont pris part au Marathon de Munich. Mohamed Salem Brahim Breih, placé 74ème, a parcouru les 42 kilomètres en 2 h 56 min., alors que les autres athlètes sahraouis suivaient à quelques minutes d'intervalle. (SPS)

TERRITOIRES OCCUPES

16.10.02
Procès à El Ayoun
A l'issue d'une audience de plusieurs heures, le tribunal d'El Ayoun a acquitté et libéré Abdessalam Eddymaoui. Des observateurs mandatés par des organisations de défense des droits humains et un journaliste étranger ont assisté au procès. Membre de la section sahraouie du Forum Vérité et Justice, Eddymaoui avait été arrêté le 28.08.02 à Goulimine, accusé d'avoir organisé les manifestations de Smara de novembre 2001.
Devant le tribunal, Eddymaoui a déclaré que son arrestation entre dans le cadre des intimidations perpétrées par l'Etat marocain contre les défenseurs des droits de l'hommes sahraouis pour les réduire au silence. Il a exprimé sa détermination à continuer, sans cesse, ses activités de défense des droits de l'homme au Sahara Occidental avec ses camarades, jusqu'à l'établissement de la vérité. Eddymaoui a énuméré les violations commises, à savoir «les enlèvements des Sahraouis, toutes générations confondues: hommes, femmes, même enceintes, nourrissons, etc., les enterrements de Sahraouis vivants dans des fosses communes, le jet en chute libre de Sahraouis à partir des hélicoptères de l'armée marocaine, les centaines de disparitions forcées, la torture barbare, etc.» Il a également évoqué devant la cour les intimidations que subissent les défenseurs des droits de l'homme sahraouis, en particulier les militants du FVJSAH: "licenciement abusif, transfert abusif, gel de salaire, arrestation, etc".(corr.)

17.10.02
Agadir: procès en appel
Le procès en appel de Ali Salem Tamek, membre du conseil national du Forum Vérité et Justice et du bureau de sa section Sahara, s'est déroulé en présence d'un très nombreux public venu des zones occupées, auquel s'étaient joints des étudiants sahraouis d'universités marocaines ainsi que des observateurs étrangers. Tamek, dans sa plaidoirie, a nié tout lien avec un réseau du Front Polisario. Enumérant en détail les atteintes aux droits humains au Sahara Occidental, il a justifié son engagement en faveur de la défense des droits de l'homme et de l'autodétermination de son peuple. Le procureur général, au lieu de développer les chefs d'accusation, s'est lancé dans un plaidoyer politique en faveur de l'intégrité territoriale du Maroc. Les avocats, parmi eux le président du Forum Vérité et Justice, Me Mohammed Sabbar, ont démontré que les accusations n'étaient pas fondées. Le jugement est attendu pour le 24 octobre.
Ali Salem Tamek, arrêté le 26 août à Rabat, avait été reconnu coupable d'atteinte à la sécurité de l'Etat et condamné le 10.09.02 par le tribunal de première instance d'Agadir à deux ans de prison ferme, assortis d'une amende de 10'000 DH.(corr.) (voir aussi
semaine 35)

MAROC

14-17.10.02
Visite du roi du Maroc en Russie
Le roi du Maroc attendait de sa visite officielle en Russie un changement de la position de la Fédération de Russie dans la question du Sahara. A la veille de l'arrivée de Mohammed VI, le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères déclarait: «... il est nécessaire de le régler (le problème du Sahara occidental) par des méthodes politiques et diplomatiques, de soutenir les efforts déployés sous l'égide de l'ONU en vue de régler ce vieux litige, avant tout le Plan de paix de l'ONU. En même temps, nous sommes prêts à examiner d'autres variantes de règlement politique de ce problème qu'accepteraient de leur plein gré les parties engagées dans le conflit.»
Un accord de coopération en matière de pêche a été conclu entre les deux pays, il remplace l'ancien accord qui a expiré le 31 décembre 1999. Le nouvel accord devrait permettre la constitution de sociétés mixtes pour pêcher dans les eaux marocaines et sahraouies. Le Maroc, en signant cet accord, rompt avec sa politique en matière de pêche, qui consistait à ne pas permettre à des bateaux étrangers de pêcher dans les eaux maroco-sahraouies. C'est cette stratégie qui avait conduit au non-renouvellement de l'accord de pêche avec l'UE. (agences)

16.10.02
Armée marocaine
Dans un communiqué, un comité d'action d'officiers libres des Forces Armées Marocaines, de création récente, a dénoncé la corruption dans l'armée. Il s'agit, selon des exilés marocains en France, de jeunes officiers opérant au Sahara Occidental. Les signataires du communiqué dénoncent "le pouvoir des généraux en place et de certains officiers supérieurs" qui puisent "dans les caisses des différents corps d'armée (...) au détriment des troupes et des hommes qui ont subi une constante détérioration de leur niveau de vie en caserne". Le mouvement menace de "passer à l'action directe" et demande au roi d'écouter leurs revendications, dont la mise à la retraite des chefs actuels, un contrôle des dépenses sociales des armées et la libération des officiers condamnés pour avoir dénoncé la corruption dans leurs unités. (agences)

10.10.02
Politique marocaine: l'analyse de Ahmed Benani
«Sous Hassan II, il y avait un Driss Basri Ministre de tout, Mohammed VI s'offre un autre Driss de l'Intérieur pour asseoir une néo-autocratie. Moins de deux semaines après le scrutin du 27 septembre, un ministre de souveraineté, Driss Jettou, a été désigné pour diriger le futur gouvernement marocain. Qu'on nous permette de lever le voile d'opacité qui entoure la politique de Mohammed VI. La farce électorale est désormais terminée. Le scrutin du 27 septembre 2002 n'était rien d'autre qu'un référendum. Nous voilà maintenant dans un Etat d'exception qui ne veut pas dire son nom. La transparence et la démocratie attendues ont débouché sur un non lieu. Près de 60% des électeurs ont boudé les urnes, les aménagements du code électoral ont introduit la parité entre partis traditionnels. Les islamistes du PJD récusent toute alliance pour un gouvernement d'alliance. En nommant Driss Jettou, un ministre de souveraineté, le palais reprend l'initiative et va diriger de fait le pays. Les sécuritaires ont mis la monarchie en coupe réglée. Mohammed VI règne et gouverne sous leur tutelle. Le parlement est d'ores et déjà réduit à l'immobilisme par neutralisation respective des oppositions, droite, centre, gauche et islamiste. L'opposition réelle est en voie de constitution en parti politique, telle est l'ambition déclarée de 'Al Adl Wal Ihssan. Le Maroc est prêt pour toutes les dérives, l'islamiste n'étant pas la moindre. A terme, le pouvoir est donc entre les mains de ceux qu'on ne peut sanctionner électoralement. Mais de quoi demain sera fait? Quand les élites cesseront de gloser à huis clos et que la rue exprimera sa colère?»

SOLIDARITE

14.10.02
Une exposition de photos sur la lutte du peuple sahraoui s'est ouverte dans la capitale danoise sur le thème «La dernière colonie en Afrique». Cette exposition est organisée par la représentation sahraouie au Danemark et une ONG danoise. (SPS)

PRóXIMAMENTE

Vuelo a los campamentos: Barcelona - Tindouf: 04.12 - 08.12.02 o 05.12-09.12.02. Info: ACAPS Vilanova y Geltru, afont@pie.xtec.es

INTERNET

OPINION
Moisés Benevolencia Divina: profeta del siglo XXI, Luis Hernández Rocha

NOUVELLES PUBLICATIONS
[Il est possible que des liens externes vers des journaux ne soient plus valables après quelques jours]

Français

Les dépêches, articles, etc, sont accessibles aux non-abonnés sur Sahara-Info, liste de courrier (français et espagnol): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

English

Castellano

Todos los despachos, articulos de prensa, etc, son acessible por no-abonados en Sahara-Info, lista de correo (castellano y francés): http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages

Revista de la prensa española de la semana: http://www.nodo50.org/fpolisario/Prensa.htm

Noticias de prensa, Recopilación semanal de todos los articulos de la prensa de España: http://www.nodo50.org/labarored/interpueblos/Sahara/


Vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion pour recevoir régulièrement les Actualités hebdomadaires par e-mail


Cliquez sur le logo pour s'inscrire


[Sommaire actualités hebdomadaires] [Western Sahara Homepage]