Lettre au Président français M. Jacques Chirac



Monsieur le Président,
Les Organisations Non Gouvernementales et les Associations soussignées se permettent d'attirer votre attention sur la question du Sahara Occidental, en ce mois de Mai 1996.

Les Nations Unies s'efforcent, depuis 1991, de permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination et à l'indépendance tel que défini par la charte de 1945. La mise en oeuvre de ce droit apparaît comme l'unique moyen d'assurer une paix et une stabilité durables dans cette région troublée. Ainsi la MINURSO a pour mission de garantir la sécurité au Sahara Occidental, de favoriser la tenue d'un référendum d'autodétermination, conformément aux accords de paix.

Or le 31 mai prochain, le mandat de la MINURSO arrive à expiration et certaines indications laissent craindre qu'un terme y soit mis définitivement. le retrait der forces des Nations Unies laisserait présager un retour à la guerre et à son corollaire : la détresse de milliers de personnes et toutes les conséquences d'un conflit avec les répercussions négfatives pour les pays voisins.

L'avenir du Sahara Occidental soulève une question politique majeure dont le règlement définitif dépend des intéressés, mais auquel la France peut apporter une importante contribution, en raison de ses relations privilégiées avec le Maghreb. Seuls des pourparlers officiels entre les protagonistes, le Maroc et le Front Polisario, seraient susceptibles de prévenir l'aggravation d'une situation déjà préoccupante.

C'est la raison pour laquelle les Organisations Non Gouvernementales et les Associations sollicitent votre intervention afin de faciliter la rencontre officielle entre les autorités marocaines et le Front Polisario, ce qui pourrait éventuellement constituer un premier pas vers de futures négociations.

Or la visite dans notre pays du roi du Maroc, Hassan II, semble opportune pour effectuer une telle démarche.

Nous souhaitons vivement votre coopération compte tenu de l'échéance du 31 mai prochain et vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'assurance de notre plus haute considération.

France - Libertés
F.I.D.H.
A.C.A.T.
C.I.M.A.D.E.
L.F.D.F.
Amnesty International
Amis de la RASD
Médecins du Monde
Association française des Juristes Démocrates
Comité de Défense des Libertés en France et dans le Monde

Enfants Réfugiés du Monde

29.04.1996
Communiqués,
Western Sahara Homepage